Yasmine Azzouz – Liberté

« L’âme Djmawi est de retour, et les “roots” de la chanson algérienne sont plus que jamais présents dans leur musique. De Cheikha Rimiti, à travers l’hommage rendu par le chanteur Issam Bosli, en passant par le chaâbi ou encore le kabyle, tous les styles sont revus et repris à la sauce “Djmawi”. Le Hirak, sa jeunesse débordante de créativité, mais marginalisée, voire méprisée, n’étaient certainement pas en reste.»

Défiler vers le haut